Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Il y a 100 ans, la découverte des poteries néolithiques de Yangshao

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 733
  • 0 commentaires
  • Imprimer
733
Il y a 100 ans, la découverte des poteries néolithiques de Yangshao

Voilà cent ans tout juste que le géologue suédois Johan G. Andersson (1874-1960) a découvert, en avril 1921, à Yangshao (dans l'actuelle province du Henan en Chine) les premières poteries peintes datant de la préhistoire chinoise (vers 4500-2500 avant J.-C.). Poteries spectaculaires présentes dans de nombreux musées, tant à Pékin ou à Shanghai qu'au musée Guimet de Paris ou au musée de Stockholm pour ne citer qu'eux.b2ap3_thumbnail_IMG_9603.jpg

 

Andersson apporta ainsi la preuve de l'existence en Extrême-Orient, comme en Méditerranée orientale, en Mésopotamie ou en Perse, de céramiques peintes préhistoriques. Cette découverte a constitué l'acte de naissance de l'archéologie de terrain en Chine.

La poursuite des recherches d'Andersson dans les provinces du Gansu et du Qinghai a permis de découvrir de vastes nécropoles et des tombes riches en céramiques peintes, attestant que les potiers étaient les artistes du Néolithique chinois.

Il apparaît que les enfants étaient inhumés dans des jarres funéraires. De formes variées, ces jarres en argile (wengguan 瓮棺) sont recouvertes d'une coupe également en argile. Les sépultures d'adultes étaient quant à elles emplies de poteries et d'objets personnels, vases, pièces décoratives et outils.

La poterie, fine ou fruste, était faite à la main. C'est surtout la poterie fine qui était décorée de motifs peints géométriques ou zoomorphes. Sur certaines céramiques, de grands cercles alternent avec des représentations anthropomorphes, divinités dont le sens reste assez hermétique. Contrairement aux motifs décoratifs, les formes de ces céramiques sont peu diversifiées . Il s'agit de jarres amples (guan ) , terminées aux deux extrémités par une base et un col étroits, de bassins (pen) et de bouteilles en forme d'amphore (ping ).

b2ap3_thumbnail_IMG_9604.jpg

Sur les poteries de Yangshao, l'engobe, soigneusement lissé et lustré, au grain d'une grande finesse, à la teinte ocre ou rouge rosé, dissimule avec art le matériau du récipient. Leurs décors étaient limités aux deux tiers supérieurs, permettant un enfouissement sans dommage dans le sol. Les fours à potier étaient concentrés sur le pourtour des villages. Sur certains sites, on a retrouvé des mortiers pour pulvériser les colorants et des récipients à compartiments pour chaque couleur.

0
Mots clés: Arts Henan
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 04 octobre 2022

Archive

Loading ...

Connexion