Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Shui mo hua, le lavis chinois

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1073
  • 0 commentaires
  • Imprimer
1073

b2ap3_thumbnail_image_20140625-013756_1.jpg

La peinture à l'encre et à l'eau, shui mo hua en chinois, est une technique picturale traditionnelle qui remonte en Chine au VIe siècle, qu'on appelle "lavis" en Europe. On utilise de l'encre de Chine qui est diluée pour obtenir différentes intensités de couleur. Cette technique a été très utilisée sous la dynastie Song (960-1127) pour la peinture de paysages. En Chine, le trait jeté sur la feuille est le signe du souffle de la vie. Il est tracé avec vigueur et ne peut revenir en arriere, suivant un flux naturel. Dans la représentation d'arbres en fleurs, très courante en Chine, l'encre peut être soufflée (exemple: voir photo de la  peinture réalisée par moi même). La spontanéité est donc omniprésente dans ce type de peinture qui repose sur une grande maîtrise de l'art du trait.

b2ap3_thumbnail_image_20140625-013343_1.jpg

b2ap3_thumbnail_image_20140625-015721_1.jpg

 

b2ap3_thumbnail_image_20140625-011538_1.jpg

0
Mots clés: Arts
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité dimanche, 25 février 2018

Archive

Loading ...

Connexion