Extraits de Chine

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Abonnez-vous à cette liste via RSS Articles liés au mot clé « Pékin »
269

J. M. G. Le Clézio aime l'écrivain chinois Lao She (1899-1966). Dans son dernier livre intitulé Quinze causeries en Chine - Aventure poétique et échanges littéraires (2019, Gallimard) – que je viens de lire – le Prix Nobel de littérature 2008 revient à de nombreuses reprises, au fil de ses conférences données dans différentes universités chinoises ces dernières années et réunies dans l'ouvrage, sur les qualités littéraires de Lao She. Extraits.

Source : Quinze causeries en Chine, pp. 72-73, Ed. Gallimard, 2019).

b2ap3_thumbnail_IMG_3403.jpg

[...] Le second romancier dont je voudrais citer l'exemple, puisque nous sommes en Chine, est Lao She, auteur mondialement reconnu, entre autres, pour ses romans : Le Pousse-pousse, l'Enfant du Nouvel An, et Quatre générations sous un même toit. La forme des romans de Lao She l'apparente à l'école réaliste à la manière des romans de Dickens ou de Balzac, et du roman social de Sinclair Lewis ou John Steinbeck, cependant ce n'est pas cette facilité qui lui donne un caractère universel. Ce qui donne force et grandeur à son œuvre, c'est qu'elle est tout entière nourrie par une histoire particulière, en porte-à-faux, celle de la communauté mandchoue en train de disparaître dans les tourbillons politiques et les guerres du XXe siècle. Son inspiration (comme celle de Faulkner) est en quelque sorte diamétralement opposée au cours de l'histoire.

b2ap3_thumbnail_IMG_3406.jpg

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Pékin
728

b2ap3_thumbnail_Download.jpg

Sphère armillaire accompagnée de ses quatre dragons, symbole de la Chine, à l'aéroport de Pékin.

Reprenant l'avion à Pékin pour rentrer en France, je suis intriguée par une structure imposante, gardée par un soldat, sur l'un des principaux points de passage de l'aéroport. M'approchant, je découvre qu'il s'agit d'une version géante de la sphère armillaire inventée par Zhang Heng, 张 衡 (78-139 ap. J.-C.). A l'heure où elle met en œuvre son programme d'exploration de la face cachée de la Lune, la Chine tient-elle à rappeler que la science ne s'est pas développée sans elle et qu'elle se veut encore aujourd'hui un contributeur majeur aux avancées scientifiques ?

...
Lire la suite
0
Mots clés: Histoire Pékin
720

b2ap3_thumbnail_7C708F40-4CBB-42C7-94E0-36AD43BEFB5F.jpegb2ap3_thumbnail_AD4E791D-F83A-478E-A24D-A868E21A35B8.jpeg

Le Palais d'été (Yiheyuan, Jardin où l'on cultive la concorde), a été construit par l'impératrice Cixi à partir de 1886 non loin de l'ancien Palais d'Été incendié en octobre 1860 par le corps expéditionnaire franco-anglais lors de la seconde guerre de l'opium, l'une des pires humiliations qu'eut à connaitre la Chine au XIXe siècle. Aujourd'hui, le Palais d'été est une des promenades favorites des habitants ou visiteurs de la capitale chinoise.

Les sites principaux du Palais d'été sont la colline de la Longévité (wan shou shan) et le lac de Kunming (kun ming hu). L'ensemble couvre une surface de 2,9 km2, dont les trois quarts sont occupés par le plan d'eau. Sur les 70 000 m2 de surface construite, on trouve une grande diversité de jardins, palais et autre édifices de style classique chinois. Pour rebâtir et agrandir le Palais d'Eté  l'impératrice Cixi dépensa des sommes considérablese. On lui reprocha vivement d'avoir utilisé des fonds originellement destinés à la Marine impériale chinoise.
Le Palais eut à subir des dommages en août 1900 lors d'une nouvelle occupation de Pékin par les troupes occidentales de l'Alliance des huit nations au cours de la Révolte des Boxers. En décembre 1998, l'Unesco inclut le Palais d'Été dans sa liste du patrimoine mondial. Elle le qualifie d'«expression exceptionnelle de l'art créatif du jardin paysager chinois, intégrant réalisations humaines et nature en un tout harmonieux ».

b2ap3_thumbnail_Download-3.jpg

 

b2ap3_thumbnail_BBF68900-152C-4AF0-93CD-9CB181F6985E.jpegb2ap3_thumbnail_2E93EBBB-65AF-4FF2-AF29-9B8BFDE5CE30.jpeg

b2ap3_thumbnail_CEC93D10-98B2-4080-B407-D87B1631EEEB.jpeg

Lire la suite
0
1480

« La communauté internationale ne doit pas perdre la mémoire du massacre de Tiananmen »

Dans son édition du 3 juin 2016, Le Monde a ouvert ses pages "Débats" à la sinologue Marie Holzman, par ailleurs présidente de l'association Solidarité Chine. Elle y exprime le souhait que "la communauté internationale ne perde pas la mémoire du massacre de Tiananmen".

Extrait de Le Monde.fr du 3 juin 2016 :

Certains parlent du Massacre de 1989 comme d’un événement qui appartiendrait au passé. Certes, le pouvoir chinois a tout fait pour qu’il soit effectivement rangé dans les oubliettes de la bureaucratie communiste, mais, en fait, l’actualité du 4 juin se rappelle constamment à nous. Le 2 mai dernier, par exemple, nous apprenions que le prisonnier Miao Deshun serait bientôt libéré de prison. Condamné à vie en 1990 pour sa participation aux manifestations du printemps démocratique de la place Tiananmen, sa peine vient d’être commuée et il devrait être libéré le 15 octobre prochain. L’on apprend ainsi, au hasard des petites nouvelles qui s’échappent de Chine, qu’un prisonnier, que l’on croit à chaque fois être le dernier prisonnier de cette époque va être libéré… jusqu’à ce que l’on apprenne le nom d’un nouveau malheureux qui sera peut-être libéré dans deux, trois ans, et dont on ne connaissait même pas l’identité aujourd’hui.

Lire la suite
0
Mots clés: Histoire Pékin Politique
1340

b2ap3_thumbnail_image_20140629-022909_1.jpg

Depuis la Chine, voici trois informations lues dans le Quotidien du peuple (journal du parti communiste chinois) cette semaine :

GREFFES D'ORGANES - Depuis le 1er janvier 2015, la Chine ne prélève plus d´organes sur les condamnés à mort. Le secteur est donc en pleine réorganisation puisque la collecte se fait désormais sur la base du don. Cette semaine, Huang Jiefu, le président de la commission chinoise du don d´organes et ancien vice-ministre de la santé, s´est félicité des résultats obtenus en 2015 et a annoncé dix mille greffes d´organes l'an dernier, un chiffre nettement supérieur aux années précédentes mais très insuffisant par rapport aux trois cent mille patients en attente d´une greffe. En 2015, un jeune étudiant français avait fait la une de la presse chinoise. Décédé accidentellement en Chine, il avait donné ses organes et permis de sauver quatre vies.

...
Lire la suite
0
1602

 b2ap3_thumbnail_IMG_1562.jpg

b2ap3_thumbnail_IMG_0042.jpg

b2ap3_thumbnail_IMG_0386.jpg

...
Lire la suite
0
1538

b2ap3_thumbnail_image_20140702-030843_1.jpg

b2ap3_thumbnail_image_20140702-030651_1.jpg

Extrait de  : préface de Olivier Cosson, Les Derniers Jours  de  Pékin,  de Pierre Loti, Petite Bibliothèque Payot, 2014

...
Lire la suite
0
Mots clés: Histoire Pékin

Archive

Loading ...

Connexion