Extraits de Chine

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
3

Le temple Lingyin serait l'un des dix plus beaux temples de Chine. Il fait de Hangzhou la ville bouddhiste par excellence du sud-est de l'Empire du Milieu. Fondé en 954 mais reconstruit plusieurs fois, il est situé près du  lac de l'Ouest, non loin de la pagode Leifeng. 

 

b2ap3_thumbnail_image_20170324-115005_1.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Bouddhisme Zhejiang
8

Mao est né près de Changsha dans le Hunan. Il y exerça le métier d'instituteur plusieurs années avant de devenir le grand révolutionnaire qu'il fut.

 

 b2ap3_thumbnail_image_20170323-101911_1.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Histoire Hunan Politique
6

b2ap3_thumbnail_image_20170322-115123_1.jpeg

Tasses en porcelaine datant de la Dynastie Yuan (1206-1368) Musée de la porcelaine, Jingdezhen

 

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Histoire Jiangxi
5

b2ap3_thumbnail_image_20170322-100733_1.jpeg

Un des plus anciens centres de préduction de la porcelaine

Une route chaotique qui serpente entre des collines verdoyantes le long d'une rivière  sinueuse bordée de rizière es où des hérons viennent prélever leurs proies nous mène à Yaoli. Le village est connu pour être un des plus anciens centres de production de la porcelaine. Effectivement, près de la rivière, à trois kilomètres du village, un vieux moulin à eau actionne des marteaux en bois écrasant la pierre de kaolin pour la transformer en poudre. Nous découvrons bientôt les bassins de décantation et les fours, notamment le "four dragon" (longyao,龙窑 ) construit sur une pente pour augmenter sa température intérieure. Le site, qui date de la dynastie des Song (15e siècle) est soigneusement préservé. Il continue de pleuvoir mais les brumes qui enveloppent les collines, leurs pentes arborées, les dalles qui nous permettent de cheminer d'un four à l'autre, la rivière aux eaux si claires, d'une impressionnante beauté, nous font oublier le mauvais temps.
Le village, très ancien, comporte de vieilles demeures carrées où l'on aperçoit depuis la rue la vaste pièce où sont honorées les figures taoïstes. L'une des plus grandes maisons du village appartient à la famille Cheng. La porte est grande ouverte. J'y entre et je découvre la salle où se rend le culte des ancêtres. Des centaines de noms sont minutieusement enregistrés dans l'arbre généalogique familial constitué de tablettes complétées au fil des générations. Là encore, je me retrouve face à cette Chine ancestrale qui m'impressionne.

...
Lire la suite
0
Mots clés: Jiangxi
6

Le village de  Likeng près de Wuyuan (Jiangxi), avec une dizaine d'autres villages disséminés dans les environs, attire de nombreux visiteurs au printemps. La raison ? Ses ruelles et maisons traditionnelles bien conservées, mais aussi ses petits champs de colza fleuris dès le mois de mars lui donne un air de fête.

b2ap3_thumbnail_image_20170322-084329_1.jpeg

b2ap3_thumbnail_image_20170322-090122_1.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Jiangxi
25

La vieille ville de Fenghuang, au nord-ouest du Hunan, est une petite merveille. Elle fut jadis une ville-frontière marquant la limite entre les civilisations han des plaines centrales et les minorités miao, tujia et Dong. Ses remparts et portes anciennes, ses ruelles, ses maisons sur pilotis, son pont à deux niveaux et ses temples en font vraiment une cité remarquable. Dommage, en mars il y fait très frais et humide !

b2ap3_thumbnail_image_20170313-102433_1.jpeg

b2ap3_thumbnail_image_20170313-093846_1.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Hunan
29

 

b2ap3_thumbnail_image_20170313-022932_1.jpeg

b2ap3_thumbnail_image_20170313-024909_1.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Guizhou Minorités
25

b2ap3_thumbnail_image_20170313-005019_1.jpeg

Petite chapelle taoïste à l'intérieur de Qinglong Dong à Zhenyuan

 

b2ap3_thumbnail_image_20170313-014353_1.jpeg

Lire la suite
0
Mots clés: Guizhou Hunan Religions
53
b2ap3_thumbnail_image_20170311-142017_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20170311-141603_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20170311-141621_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20170311-141215_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20170311-141053_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20170311-140934_1.jpeg

Très peu d'étrangers en voyage en Chine se rendent à Zhenyuan. Pourtant cette petite ville de l'est du Guizhou mérite le détour. Étirée le long de la riviere Wuyang, enchassee entre deux series de monts abrupts, sa vieille ville était autrefois un poste de garnison sur la route commerciale du Yunan au Hunan. Le Qinglong Dong, un etonnant imbroglio vertical de temples, de grottes et d'escaliers est vraiment interessant. On y trouve superposés des temples bouddhiques, taoistes et confuceens, dont la construction a commencé sous la dynastie Ming. Des gloires locales y détiennent leur propre oratoire. Autre curiosité : le pont Zhusheng, surmonté d'une tour à trois niveaux.

 

0
78

 

b2ap3_thumbnail_infog.jpg

"L’empire du Milieu n’a jamais aussi bien porté son surnom, en ces temps de « renaissance » où le pays se pose de plus en plus comme le rival des Etats-Unis", écrit François Bougon dans Le Monde daté du 20 février 2017.

Extraits  (Le Monde, 20/2/2017) :

C’est le monde à l’envers pour un œil occidental habitué à la représentation du globe en vigueur depuis le XVIe siècle. Les Etats-Unis sont renversés, New York est placée à l’ouest ; ce n’est pas le Pacifique qui sépare la Chine et les Etats-Unis, mais l’océan Arctique ; ce dernier devient une Méditerranée encerclée par l’Eurasie et le continent américain ; et surtout, l’empire du Milieu n’a jamais aussi bien porté son surnom, en ces temps de « renaissance » où la Chine se pose de plus en plus comme le rival des Etats-Unis.

Lire la suite
0
Mots clés: Diplomatie Economie
97

b2ap3_thumbnail_image_20170314-131055_1.jpeg

Vélos Opo en libre service vus à Kunming (Yunnan) et à Changsha (Hunan).

b2ap3_thumbnail_image_20170314-131306_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20170314-132017_1.jpeg

"Depuis mi-2016, les vélos partagés envahissent les rues des villes chinoises. Une vingtaine de start-up tentent de s’imposer sur ce marché des bicyclettes connectées", peut-on lire dans Le Monde économie du 21 janvier 2017.

Et si les Vélib’(à Paris) ou les Velo’v (à Lyon) se passaient de bornes ? Plus besoin de faire trois fois le tour du quartier pour trouver une place et garer son vélo. Il suffirait de le déposer n’importe où dans la rue. Utopique ? En tout cas, en Chine, c’est possible. Des vélos jaunes, bleus, orange fleurissent à tous les coins de rue. Il suffit avec son mobile de scanner l’un des trois codes QR du vélo (sur le guidon, derrière la selle et sur le garde-boue) pour débloquer l’antivol, qui s’est enclenché lorsque l’utilisateur précédent a « abandonné » le deux-roues, et hop ! en selle !

Lors de la première utilisation, le code permet de télécharger une application dans laquelle le particulier renseigne son numéro de téléphone, sa carte d’identité, l’un de ses comptes de paiement mobile (WeChat, ou Alipay) et verse une caution de 300 yuans (41 euros). Chaque engin disposant d’un GPS, l’application permet de localiser les vélos disponibles et d’effectuer une réservation quinze minutes à l’avance.

Lire la suite
0
196

A l'occasion de la réunion de la COP22 à Marrakech, le Monde Economie a publié le 4 novembre 2016 une analyse de Mamadou Lamine Diallo (ancien directeur de cabinet du président de la commission de l’Union africaine), Joël Ruet (économiste et chercheur au CNRS et président du think tank The Bridge Tank) et Wang Yao (secrétaire générale adjointe du comité pour la finance verte en Chine) par laquelle ils prévoient une "alliance objective entre la Chine et l'Afrique" à Marrakech.

Extraits :

Le Maroc accueille à Marrakech, du 7 au 18 novembre, la « conférence des parties » (COP22) à l’accord sur le réchauffement climatique. La présidence marocaine de la COP22 ne veut pas d’une simple « COP de mise en œuvre » de l’accord de Paris, conclu à l’issue de la COP21 de décembre 2015 ; elle souhaite en faire une COP de l’Afrique et des Sud. Compte tenu de la stratégie chinoise, il faut s’attendre à voir émerger à Marrakech une alliance objective entre la Chine et l’Afrique.

D’abord, le Sud est pressé. L’Initiative africaine pour l’adaptation (AAI), projet panafricain signé lors de la COP21, a posé une priorité : mobiliser la finance pour l’adaptation au changement climatique. Le Maroc ne souhaite donc pas « organiser l’après-2020 » (date fixée pour la mise en œuvre de l’accord de Paris), mais bien avancer cette date. Une telle accélération serait un succès diplomatique mondial pour le pays hôte, tout en servant le volet africain de sa stratégie.

La Chine, qui cherche des relais de croissance, est l’alliée objective de ce projet. Championne de l’économie bas carbone par l’intermédiaires des « sept secteurs stratégiques émergents » (énergies renouvelables, véhicules propres, services environnementaux, etc.), qui devraient couvrir 15 % du PIB chinois en 2020, la « fabrique du monde » veut déployer ailleurs ces industries pour rentabiliser sa propre transition. Elle a donc tout intérêt à soutenir le calendrier marocain d’accélération de la transition mondiale.

Seconde demande de l’Afrique qui sera présentée à la COP22 et qui rencontre aussi l’intérêt bien compris de la Chine : consacrer autant de financements à l’« adaptation » (au changement climatique, qui concerne davantage le Sud) qu’à l’« atténuation « (la réduction des émissions, qui est la priorité du Nord). Car, aujourd’hui, la première ne draine que 12 % des financements. Le comité scientifique de la COP22 pourrait ainsi proposer un « guichet unique » pour les financeurs ; la Chine y voit son intérêt pour que ses propres innovations, de l’agriculture à la finance verte, se diffusent rapidement au Sud.

Lire la suite
0
219

Dans un article daté du 25 juillet 2016 et signé par Sébastien Le Belzic, Le Monde Afrique se penche sur les investissements de la Chine dans le secteur de l'énergie.

Extraits:

La Chine a beau être l’un des pays les plus pollués au monde, elle n’investit pas moins des fortunes dans les énergies vertes. Avec près de 90 milliards de dollars consacrés aux énergies renouvelables chaque année depuis 2014, elle est le premier investisseur mondial dans le solaire, l’éolien et l’hydroélectricité. A quelques mois de la Cop 22 qui se tiendra du 7 au 18 novembre à Marrakech, la Chine pourrait jouer les premiers rôles sur le continent où elle est le principal investisseur dans le secteur des énergies vertes, loin devant la France et l’Italie. Au total, l’Afrique représente 13 milliards de dollars de contrats pour les entreprises chinoises !

Lire la suite
0
198

Selon un article du Monde Afrique en date du 5 octobre 2016, citant un expert américain David Dollar, du Brookings Institute, l'Afrique pourrait bientôt devenir l'usine de la Chine.

Extraits :

La Chine vieillit. Moins d’ouvriers dans ses usines, des salaires en hausse et une compétitivité en baisse : c’est la fin de l’âge d’or pour l’atelier du monde. « Cette situation représente une opportunité exceptionnelle pour l’Afrique », explique le chercheur américain David Dollar, du Brookings Institute. Pour cet ex-directeur de la Banque mondiale en Chine de 2009 à 2013, et ancien représentant du Trésor américain à Pékin, le continent africain pourrait tirer parti du rééquilibrage de l’économie chinoise.

Lire la suite
0
Mots clés: Diplomatie Economie
386

« La communauté internationale ne doit pas perdre la mémoire du massacre de Tiananmen »

Dans son édition du 3 juin 2016, Le Monde a ouvert ses pages "Débats" à la sinologue Marie Holzman, par ailleurs présidente de l'association Solidarité Chine. Elle y exprime le souhait que "la communauté internationale ne perde pas la mémoire du massacre de Tiananmen".

Extrait de Le Monde.fr du 3 juin 2016 :

Certains parlent du Massacre de 1989 comme d’un événement qui appartiendrait au passé. Certes, le pouvoir chinois a tout fait pour qu’il soit effectivement rangé dans les oubliettes de la bureaucratie communiste, mais, en fait, l’actualité du 4 juin se rappelle constamment à nous. Le 2 mai dernier, par exemple, nous apprenions que le prisonnier Miao Deshun serait bientôt libéré de prison. Condamné à vie en 1990 pour sa participation aux manifestations du printemps démocratique de la place Tiananmen, sa peine vient d’être commuée et il devrait être libéré le 15 octobre prochain. L’on apprend ainsi, au hasard des petites nouvelles qui s’échappent de Chine, qu’un prisonnier, que l’on croit à chaque fois être le dernier prisonnier de cette époque va être libéré… jusqu’à ce que l’on apprenne le nom d’un nouveau malheureux qui sera peut-être libéré dans deux, trois ans, et dont on ne connaissait même pas l’identité aujourd’hui.

Lire la suite
0
Mots clés: Histoire Pékin Politique
477

b2ap3_thumbnail_tiananmen.jpg

Mingongs, prostituées, anciennes et nouvelles générations réunies le temps d'une photo, étudiants de mai 1989 scandant des slogans pro-démocratie sur la Place Tian Anmen avant que le massacre ne se produise... Les clichés de Patrick Zachman actuellement exposés à la Maison européenne de la Photographie, montrent une Chine livrée à ses tiraillements et à ses chocs culturels, un condensé visuel de l'accélération historique que connaît le pays ...

b2ap3_thumbnail_photo.jpg

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Histoire
474

Ci-dessus : Parc éolien dans la région des Terres rouges du Yunnan (sud-ouest de la Chine)

L'accord de Paris sur le climat adopté le 12 décembre 2015 est "une opportunité pour le développement international de la Chine" selon Christophe Granier et Alexandre Xing, conseillers du commerce extérieur de la France, qui s'exprimaient dans le Monde Economie en date du 13 avril 2016...

Extraits :

L'accord de la COP21 adopté à Paris le 12 décembre 2015 est une opportunité pour le développement économique de la Chine. Ses entreprises dans les secteurs de la production et de la distribution d'électricité possèdent en effet les compétences techniques, la capacité de financement et une approche des partenariats bien perçue dans beaucoup de pays.

La centrale thermique la plus puissante du monde (1000 MW) a été construite à Shanghai. C'est aussi celle qui offre le meilleur rendement et l'impact le plus réduit sur l'environnement grâce à la technologie dite "ultra-supercritique". Ses performances sont meilleures que celles des turbines à gaz, ce qui en fait une référence à l'export et devrait susciter l'intérêt de pays ayant d'abondantes ressources en charbon et une forte pression environnementale.

Lire la suite
0
Mots clés: Economie Environnement
407

b2ap3_thumbnail_Restauration-dun-bouddha-de-pierre-sur-le-site-de-Dazu-a-Chongqing.jpg

Restauration d'un bouddha en pierre sur le site de Dazu à Chongqing en mars 2014

Voici une information lue cette semaine dans le Quotidien du Peuple, organe de presse contrôlé par le Parti communiste chinois.

Le président chinois vient d'appeler à l'intensification des efforts pour sauvegarder le patrimoine du pays.

Les hauts dirigeants chinois ont réitéré leur détermination à renforcer la protection du patrimoine culturel du pays. Les vestiges culturels et le patrimoine "rappellent l'éclat de la civilisation, de la culture et de l'héritage de la Chine, reliant le peuple chinois à l'éthique forte qu'ils incarnent", a expliqué le président Xi Jinping.

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Politique Tourisme
441

b2ap3_thumbnail_IMG_8774.JPG

Dans l'un des seuls pays du monde où la plateforme de films et de séries en ligne Netflix n'est pas disponible, Au nom du peuple est un équivalent chinois de la série américaine House of Cards. La mini-série Renmin de Mingyi (en chinois), produite à la demande du Parti communiste chinois, sera diffusée à la fin de l'année dans le pays le plus peuplé du monde, selon le journal britannique The Guardian, repris par Le Point.fr dans son édition du 27 avril. Objectif pour Pékin: promouvoir la lutte contre la corruption engagée par le président Xi Jinping. 

Extrait de l'article du Point (version électronique) daté du 27 avril 2016 :

Lors de sa prise de fonction en 2013, le président Xi Jinping avait annoncé  faire de la lutte anti-corruption une priorité : « Si nous laissons ce problème se propager comme de la mauvaise herbe, les conséquences seront désastreuses », avait-il averti, avant de citer un proverbe chinois : « Si tu restes dans un marché aux poissons trop longtemps, tu t'habitueras à la puanteur. »

Lire la suite
0
Mots clés: Politique
421

Pensant aux amoureux des bonsaïs, comment résister à l'envie de revenir dans la maison des Zhu à Jianshui (sud du Yunnan - voir autres articles dans ce blog) pour admirer ces innombrables splendeurs qui agrémentent les multiples cours de l'ancienne et riche demeure ? L'amour de la nature, la patience ainsi que le savoir-faire inouï des Chinois à l'égard des plantes s'illustrent, on ne peut mieux, dans la création de ces œuvres d'art...

b2ap3_thumbnail_IMG_9715.JPG

b2ap3_thumbnail_IMG_9734.JPGb2ap3_thumbnail_IMG_9719_20160427-173115_1.JPG

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Yunnan

Archive

Loading ...

Connexion