Extraits de Chine

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Abonnez-vous à cette liste via RSS Articles liés au mot clé « Arts »
224

Revenue depuis peu de Pingyao, cette cité du Shanxi à l'architecture traditionnelle intacte, connue pour avoir vu naître les premières banques chinoises, je découvre un texte de l'écrivain chinois Lao She (1899-1966), La Lance de mort, présente dans le recueil de nouvelles Gens de Pékin (Gallimard, coll. Folio, 1982). Elle met en scène un ancien homme d'escorte – un métier très bien documenté dans l'un ou l'autre des petits musées de la ville que j'eus l'occasion de visiter durant ce voyage. J'adore ces recoupements ou ces croisements inattendus. Je ne résiste donc pas au plaisir de vous faire partager un extrait de cette nouvelle – le début – en l'accompagnant de quelques photos prises par mes soins durant mon séjour à Pingyao.

Source : Gens de Pékin, coll. Folio, 1982, pp. 25-26

b2ap3_thumbnail_IMG_3405.jpg

b2ap3_thumbnail_IMG_1617.jpg b2ap3_thumbnail_IMG_1622.jpgb2ap3_thumbnail_IMG_1623.jpg

La vie n'est qu'un jeu, tout prouve la véracité de cet adage. Jusqu'ici, je le pensais vaguement mais maintenant, j'en suis profondément persuadé. L'ancienne agence de garde de Sha Zilong était devenue une vulgaire auberge. L'Orient avait été contraint de s'éveiller de son grand rêve. Le grondement des canons avait fait taire le rugissement des tigres dans les forêts des Indes et de Malaisie. A peine éveillés et se frottant encore les yeux, les hommes eurent beau invoquer leurs dieux et leurs ancêtres, en moins d'un instant, ils perdirent leur pays, leur liberté et leur indépendance. Devant leur porte, se dressaient d'autres hommes au teint différent, armés de fusils au canon encore chaud. A quoi auraient pu servir leurs longues piques, leurs arbalètes aux flèches empoisonnées et leurs boucliers épais décorés de serpents bigarrés, puisque ni leurs aïeux, ni même leurs dieux vénérés de toute antiquité ne leur étaient plus d'aucun secours ? La Chine, à l'emblème du dragon, était elle-même dépouillée de son mystère, depuis que le chemin de fer, traversant tombes et sépultures, avait détruit la géomancie. Les hommes d'escorte, avec leurs étendards rouge sombre aux multiples franges, leurs cimeterres d'acier au fourreau gainé de peau de requin vert, leurs chevaux mongols tout bruissants de grelots, leur sagesse et leur jargon de vieux routiers, leur honneur et renom, et Sha Zilong lui-même, avec son habilité de professionnel des arts martiaux et son œuvre, tout cela avait disparu dans la nuit, comme un rêve. L'heure était aux chemins de fer, aux fusils, aux ports ouverts, et à la terreur. On projetait même, paraît-il, de couper la tête à l'Empereur. C'était l'époque intermédiaire où les gardes privés crevaient de faim, avant que les arts martiaux ne fussent remis à l'honneur par les éducateurs et les partis révolutionnaires.

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Shanxi
227

J. M. G. Le Clézio aime l'écrivain chinois Lao She (1899-1966). Dans son dernier livre intitulé Quinze causeries en Chine - Aventure poétique et échanges littéraires (2019, Gallimard) – que je viens de lire – le Prix Nobel de littérature 2008 revient à de nombreuses reprises, au fil de ses conférences données dans différentes universités chinoises ces dernières années et réunies dans l'ouvrage, sur les qualités littéraires de Lao She. Extraits.

Source : Quinze causeries en Chine, pp. 72-73, Ed. Gallimard, 2019).

b2ap3_thumbnail_IMG_3403.jpg

[...] Le second romancier dont je voudrais citer l'exemple, puisque nous sommes en Chine, est Lao She, auteur mondialement reconnu, entre autres, pour ses romans : Le Pousse-pousse, l'Enfant du Nouvel An, et Quatre générations sous un même toit. La forme des romans de Lao She l'apparente à l'école réaliste à la manière des romans de Dickens ou de Balzac, et du roman social de Sinclair Lewis ou John Steinbeck, cependant ce n'est pas cette facilité qui lui donne un caractère universel. Ce qui donne force et grandeur à son œuvre, c'est qu'elle est tout entière nourrie par une histoire particulière, en porte-à-faux, celle de la communauté mandchoue en train de disparaître dans les tourbillons politiques et les guerres du XXe siècle. Son inspiration (comme celle de Faulkner) est en quelque sorte diamétralement opposée au cours de l'histoire.

b2ap3_thumbnail_IMG_3406.jpg

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Pékin
613

b2ap3_thumbnail_IMG_2078.jpg

Le rouleau se déroule de droite à gauche. Son titre : Bai Zi Tu (la peinture des cent enfants)

Le "Bai zi tu"(白子图)ou Peinture des cent enfants, dont il existe de nombreuses versions ou représentations au fil des dynasties chinoises, accompagnait souvent les vœux de bonheur ou de fécondité présentés aux jeunes mariés. La Chine, bien que surpeuplée depuis des siècles, n'avait bien sûr pas encore mis en oeuvre sa politique de l'enfant unique. A l'époque, avoir beaucoup d'enfants était un gage de bonheur et de prospérité. Le vieux rouleau que je présente ci-dessous en huit photos, a été acheté ce printemps dans un village du Guangxi, une province du sud de la Chine. Il mérite quelques explications...

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Histoire Société
692

b2ap3_thumbnail_C0A957BC-20A4-4EB7-8C1D-2C45874C6D43.jpeg

b2ap3_thumbnail_D55A8026-DFF2-49CF-A810-3D1D7C4DC4D6.jpeg

Bien que la frontière ne soit pas clairement définie, les arts martiaux chinois sont souvent classés en deux écoles.

La première, dure ou « externe »(waijia 外家) s’inscrit dans la tradition bouddhique. Elle met l’accent sur la force physique et le développement de la puissance (exemple: boxe de Shaoxing). La deuxième école, inspirée du taoïsme, est l’école  interne (内家, neijia). la plus connue de ses disciplines est le tai-chi qui se caractérise par des mouvements lents et déliés et par le développement du qi (énergie vitale). Parmi les arts souples figurent les mouvements circulaires du bagua zhang et la boxe linéaire du xi gui quan fondée sur cinq coups essentiels - liés aux cinq éléments fondamentaux (bois, métal, terre, feu et eau)  - et sur les mouvements de douze animaux (dragon, tigre, singe, cheval, alligator, poulet, épervier, hirondelle, serpent, poisson-globe, aigle et ours).

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Shanxi
702

b2ap3_thumbnail_BE1CA6E1-F645-4B12-819C-07B19EAC7F60.jpeg

C’est la construction du chemin de fer reliant Luoyang à Kaifeng de 1905 à 1909 qui a permis de mettre au jour les statuettes émaillées en trois couleurs si bien présentées au Musée de Luoyang (Luoyang bowuguan

b2ap3_thumbnail_5270B85E-E3B9-40D9-8E59-8F8F0DBEBAB8.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Histoire Shanxi
587

b2ap3_thumbnail_0D4E9774-2B4C-4A1A-A483-2CBBC57426EE.jpeg

Les grottes de Longmen (longmen shiku) près de Luoyang (Henan), ancienne capitale de quatorze dynasties, ont commencé à être sculptées à la fin du Ve siècle sous la dynastie des Wei, après le déplacement de la capitale de Datong à Luoyang en 494. Au cours des deux siècles qui suivirent, plus de 100000 représentations de Bouddha furent taillées sur plus d’un kilomètre le long des falaises qui dominent le fleuve Yi (yi hé).

b2ap3_thumbnail_8C2C200F-EC57-4BC9-B074-D24A6286030E.jpegb2ap3_thumbnail_CE2EB99B-FFEE-405B-9EE4-25833B5AAF71.jpeg

Selon les spécialistes, les premières effigies sculptées présentent un style similaire à celui de Yungan, révélant une influence indienne et des expressions plutôt intemporelles. Les sculptures des grottes achevées plus tardivement, sous les Tang, présentent davantage un style chinois.

b2ap3_thumbnail_A1F4C3F6-706B-4B25-906B-48A1BBF747C2.jpegb2ap3_thumbnail_7B304A69-2D50-4D83-A1BC-87E6FB513E2C.jpegb2ap3_thumbnail_9D8B3315-6F9E-4E7C-8683-AD03EF8235B3.jpeg

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Bouddhisme Henan
537

 

b2ap3_thumbnail_91349268-8AE2-4ECF-9EBB-85B2865F27C6.jpeg La Grande pagode de l'Oie sauvage

Visiter sous la pluie la Grande pagode de l’Oie sauvage de Xian (province du Shaanxi) n’est pas ce dont je rêvais mais il aurait été vraiment dommage de manquer ce rendez-vous avec l’histoire du bouddhisme en Chine.

...
Lire la suite
0
551

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager ces superbes calligraphies et dessins contemporains envoyés par une amie chinoise et dont j’ignore les auteurs... L’art traditionnel chinois dont la calligraphie occupe la première place est bien vivant.

b2ap3_thumbnail_4CBBE368-CB7C-47FA-A81E-BB80956B16B4.jpeg

b2ap3_thumbnail_04AFA0AF-C07E-46DA-8EFA-21330522D38F.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts
584

b2ap3_thumbnail_IMG_8760.jpg

Début de la reproduction en ma possession en format accordéon (titre calligraphié en caractères sigillaires), présenté ci-dessous en neuf photos, mais qui, en réalité, est continu.

Achetée l'an dernier pour quelques yuans dans un village du Sud de la Chine, cette vieille reproduction sur tissu cartonné, au format accordéon, d'un ancien rouleau grandeur nature, m'avait quelque peu intriguée et surtout ne m'avait pas dévoilé tous ses secrets. Quelques recherches plus tard, ma curiosité est comblée !

b2ap3_thumbnail_IMG_8761.jpg

b2ap3_thumbnail_IMG_8762.jpg

"Le Jour de Qingming au bord de la rivière" est un tableau remarquable à plusieurs titres. D'abord par sa taille : 24,8 cm de hauteur pour 5,28 m de longueur ! L'original est un rouleau à main horizontal qui se lit de droite à gauche. Il faut donc "marcher" pour découvrir la ville qu'il représente. On y accède par sa campagne, puis on longe la rivière (plutôt le canal) qui la traverse. On emprunte alors ses ponts et ses ruelles pour découvrir la foule d'artisans, de commerçants, de paysans qui l'animent et enfin, on franchit sa porte monumentale pour en ressortir, croisant quelques caravanes chargées de denrées en provenance de la route de la Soie.

b2ap3_thumbnail_IMG_8763_20190208-182139_1.jpg

b2ap3_thumbnail_IMG_8764_20190208-181637_1.jpg

Impossible donc de saisir le tableau d'un seul regard. Ce serait ne rien voir de la vie grouillante de cette cité (représentée le jour de la fête de Qingming, la fête des morts, très animée semble-t-il !), ne pas repérer les 814 personnages, 60 animaux, 28 bateaux, 20 véhicules en tous genres, 170 arbres et 30 bâtiments qui composent le tableau. Ce serait aussi ne rien comprendre à cette ancienne capitale de Bianjing (devenue Kaifeng) au temps des Song du Nord, représentée sur cette peinture du XIIe siècle généralement attribuée au peintre Zhang Zeduan (1085-1145).

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Histoire
566

En Occident, qui connaît Wang Xizhi, celui qu'on appelle en Chine le "Sage de la Calligraphie" (shusheng, 书圣)? Tout au plus quelques historiens de l'art  ou quelques sinologues. Pourtant depuis le IVe siècle apr. J.-C., il est un modèle à suivre pour des générations de calligraphes...

b2ap3_thumbnail_IMG_E8697.jpg                   

Reconnu comme le plus grand maître de tous les temps, Wang Xizhi (303-361) a vécu sous la dynastie des Jin orientaux. Il s'est notamment rendu célèbre pour sa "Préface du Pavillon de l'Orchidée" (photo ci-dessus), la plus connue des pièces de calligraphie chinoise, rédigée en demi-cursive.

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Langue Shandong
1602

b2ap3_thumbnail_IMG_7476_20180517-061747_1.jpg

b2ap3_thumbnail_FullSizeRender8.jpgb2ap3_thumbnail_FullSizeRender9.jpgb2ap3_thumbnail_FullSizeRender11.jpgb2ap3_thumbnail_FullSizeRender12.jpg 

Lire la suite
0
Mots clés: Arts Henan Histoire Hubei
1082

b2ap3_thumbnail_image_20180414-001612_1.jpeg

Impressionnantes sont les expositions temporaires et permanentes du Musée d'Art du Hubei (Hubei Meishuguan), qui figure parmi les plus grands musées d'art contemporain de Chine. L'affluence du public montre l'importance qu'il revêt aujourd'hui dans le pays. A côté d'œuvres très symboliques du regard lucide et inquiet des artistes contemporains, on peut découvrir des œuvres datant des années 1960 et 1970 réalisées à l'époque révolutionnaire sous Mao ainsi que des explications sur le rôle de l'Ecole des Beaux-Arts de Wuhan dans le passage à la modernité de l'art chinois.

b2ap3_thumbnail_image_20180414-001700_1.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Hubei
1046

b2ap3_thumbnail_6C539F59-EC2B-46C4-A343-FB1ED6DB0473.jpeg

Ville de canaux et lieu de naissance du célèbre et populaire écrivain chinois Lu Xun (1881-1936), Shaoxing, située dans la province du Zhejiang, est peu connue des touristes occidentaux.

Auteur de nouvelles, de brefs essais, d'articles polémiques qui valent pour leur ironie, Lu Xun, qui a reçu une éducation classique, est très critique sur la civilisation et la société chinoise et l'impérialisme. Dans ses essais, il défend la jeunesse et l'émancipation des femmes. Il conçoit la littérature comme un cri d'appel pour réveiller les consciences. Après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1949, il est célébré par le régime mais pendant la Révolution culturelle, tous les musées consacrés à Lu Xun resteront fermés. 

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Zhejiang
1060

b2ap3_thumbnail_C9F20AA4-3C40-4A41-9CD9-BC25C07FB2ED.jpeg

b2ap3_thumbnail_8AD28F35-1DA6-4097-8E15-EDBE1B67BEE6.jpeg

Le jade est abondant en Chine et c’est sans doute pour cette raison que les Chinois le taillent et le polissent depuis les temps les plus reculés. 

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Shanghai
1380

b2ap3_thumbnail_B851C5DB-5A6B-4B48-93B6-E1506DFD75C9.jpegb2ap3_thumbnail_DC3E7C9E-2055-44D6-A929-AECBFDF1CBC9.jpegb2ap3_thumbnail_D34248F7-07F5-4BDD-B171-EA6DAB79E52F.jpeg

Le savoir-faire des fabricants d'éventails de Suzhou attire de nombreux Chinois, hommes et femmes, désireux d'avoir un éventail personnalisé, comme celui fabriqué sous nos yeux, à la demande d'un homme d'une quarantaine d'années.

Il suffit pour cela de choisir d'abord sa monture parmi une large gamme de possibilités (bambou tachété, ébène, bois de santal, etc) qui peut être incrustée de pierres ou ciselée. Ensuite vient le décor : calligraphie de poèmes anciens ou de paroles de sages, peintures traditionnelles fixées sur de la soie ou du papier de riz. L'assemblage est réalisé avec soin. Selon la qualité des matériaux retenus et du talent du peintre ou du calligraphe, l'éventail vaudra au final quelques centaines ou plusieurs milliers de yuans...

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Jiangsu
722

b2ap3_thumbnail_3EA4B5D1-04F6-4C91-98A2-D0773AF0630A.jpegDrôle de rencontre ! À Tai’an au Temple Dai puis à Qufu au Temple de Confucius (le Sage est né dans cette ville), je découvre ces étranges tortues porte-stèles, mi-tortues mi-dragons. On  les appelle «bixi ». Certaines datent du 12ème siècle. Elles portent sur leur dos des stèles souvent très hautes recouvertes de calligraphies rapportant des informations relatives à la vie et aux décisions de différents empereurs chinois ayant fait le déplacement dans ces lieux.

 

b2ap3_thumbnail_3BF7ADFB-0E8D-48AC-B360-A8B1910E6540.jpeg

b2ap3_thumbnail_AD2B6266-2E1A-4BE7-8217-8120AD233790.jpeg

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Confucius
659

b2ap3_thumbnail_6099A67D-0656-4525-90EF-11447EE44582.jpegb2ap3_thumbnail_6A2F9E7B-FC7E-4362-A941-18F2CBD6A196.jpeg

Le  musée de Jinan (Jinanshi Bowuguan) me réserve une belle surprise avec sa collection de sceaux, la première que je vois depuis que je voyage dans ce pays.

Dans la Chine impériale, les lettrés, les peintres, les calligraphes mais aussi les hommes de pouvoir possédaient tous un sceau personnel pour authentifier leurs écrits ou leurs oeuvres. 

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Shandong
657

 

b2ap3_thumbnail_image_20180319-234605_1.jpeg

Installé dans une ancienne résidence coloniale datant de l'Époque des concessions, le MusÉé des Arts populaires de Shanghai (Shanghai Gongyi Meishu Bowuguan) offre au regard du visiteur ce que la Chine fait de plus beau : jades polis, bois gravés, papiers découpés, ivoires ciselés, cloisonnés, etc. On y découvre même une foule en colère en train de manifester, taillée dans une seule pièce de bois ! Rien se semble impossible aux artisans chinois !

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Shanghai
2330

b2ap3_thumbnail_IMG_4801_20171128-134323_1.jpg

Le Portrait de concubine, œuvre attribuée à Jean-Denis Attiret, Musée des Beaux-arts de Dole, milieu du XVIIe s., huile sur papier.

Si vous séjournez à Dole (Jura, France), ville natale du jésuite et portraitiste Jean-Denis Attiret (1702-1768), n'hésitez pas à  vous rendre au musée des Beaux-Arts de la ville pour y découvrir le portrait d'une des concubines devenue seconde épouse de l'empereur chinois Qianlong (1736-1797). Il compte parmi les plus réussis des quelque deux cents portraits réalisés par le missionnaire.

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Histoire Religions
1025

 

b2ap3_thumbnail_PHOTbj6zJqH5wbaa8PFnY8Oq170927_144x144.jpg

Ce sceau impérial était mis à prix pour 100 000 euros. Un enchérisseur chinois est allé jusqu’à 980 000 euros pour le ramener dans son pays. La note est même montée à 1,225 million en comptant les frais.

...
Lire la suite
0
Mots clés: Arts Histoire

Archive

Loading ...

Connexion