Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Wang Xizhi, prince des calligraphes...

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 309
  • 0 commentaires
  • Imprimer
309
Wang Xizhi, prince des calligraphes...

En Occident, qui connaît Wang Xizhi, celui qu'on appelle en Chine le "Sage de la Calligraphie" (shusheng, 书圣)? Tout au plus quelques historiens de l'art  ou quelques sinologues. Pourtant depuis le IVe siècle apr. J.-C., il est un modèle à suivre pour des générations de calligraphes...

b2ap3_thumbnail_IMG_E8697.jpg                   

Reconnu comme le plus grand maître de tous les temps, Wang Xizhi (303-361) a vécu sous la dynastie des Jin orientaux. Il s'est notamment rendu célèbre pour sa "Préface du Pavillon de l'Orchidée" (photo ci-dessus), la plus connue des pièces de calligraphie chinoise, rédigée en demi-cursive.

Cette figure de la calligraphie chinoise jouit d'un prestige en Chine aussi important que Shakespeare en Occident. L'histoire a retenu que l'empereur Taizong des Tang, qui régna de 627 à 649 apr. J.-C., en était un fervent admirateur au point d'avoir collectionné de son vivant quelque deux mille deux cents pièces de l'artiste. 

b2ap3_thumbnail_IMG_E8700_20190106-151248_1.jpg L'empereur Taizong en train d'admirer le Pavillon de l'Orchidée (aquarelle sur papier, coll. privée).

A sa mort, Taizong se fit ensevelir avec la plus grande partie de son trésor calligraphique. C'est pourquoi il ne reste presque plus d'originaux du calligraphe, mais seulement de plus ou moins bonnes copies.

Très érudit, Wang Xizhi maîtrisait tous les styles en usage à son époque, à savoir l'écriture de chancellerie (lishu), la cursive (caoshu), la courante (xingshu) ou la régulière (kaishu).

 

0
Mots clés: Arts Langue Shandong
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 21 mai 2019

Archive

Loading ...

Connexion