Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Un jour... à Changsha (Hunan)

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 722
  • 0 commentaires
  • Imprimer
722

Mao est né près de Changsha dans le Hunan. Il y exerça le métier d'instituteur plusieurs années avant de devenir le grand révolutionnaire qu'il fut.

 

 b2ap3_thumbnail_image_20170323-101911_1.jpeg

Mais le grand Timonier ne reconnaîtrait pas sa ville. Ses trois millions et demi d'habitants habitent dans d'immenses tours au-delà des deux ou trois périphériques construits au cours des trente dernières années. Ils ont accès à deux lignes de métro et à d'innombrables bus sans parler des voitures qui sillonnent la ville.

A Changsha, nous découvrons les talents de calligraphe de Mao (毛主席 ).

b2ap3_thumbnail_image_20170323-102038_1.jpeg

Plusieurs calligraphies (书法 )sont reproduites près de l'ancienne salle où se réunissait dans les années trente le comité politique hunanais du Parti communiste chinois.

b2ap3_thumbnail_image_20170324-092339_1.jpeg

 

On y voit également la célèbre statue, Mao montrant la voie à suivre.

b2ap3_thumbnail_image_20170323-103357_1.jpeg

Dans les années soixante-dix en France, de nombreux intellectuels admiraient la Révolution culturelle lancée par le dirigeant chinois et le Petit livre rouge avait été traduit en français. Je me souviens avoir lu plusieurs poèmes de Mao dont je découvre aujourd'hui les calligraphies. Il ne subsiste dans les villes chinoises aucune trace du culte de Mao, à part quelques statues ici et là. Aucune photo de lui dans les magasins. Les Chinois de mon âge conservent le souvenir des terribles excès des Gardes rouges manipulés par Mao pour lui permettre de reprendre le contrôle du pouvoir. Ils n'oublient pas non plus les millions de morts de la Grande famine de 1959-1960 (j'avais alors six ans) causée par l'échec du Grand bond en avant décrété par Mao pour rattraper en quinze ans le niveau de développement de la Grande-Bretagne.

En 2017, l'objectif est largement dépassé. La Chine est devenue la deuxième puissance mondiale et probablement la première puissance économique. Mais ce sont les réformes de ses successeurs et tout particulièrement de Deng Xiaoping qui en sont à l'origine. Pourtant, l'œuvre de Mao reste immense au niveau de l'éducation et de la santé notamment. Il a également rendu leur fierté aux Chinois, humiliés par les intrusions occidentales, l'invasion japonaise de 1937 et l'immense misère du début du XXe siècle.

b2ap3_thumbnail_image_20170324-092941_1.jpeg

Changsha ne veut ni ne peut oublier Mao. L'île Orange, au milieu du fleuve qui traverse la ville, abrite depuis quelques années une gigantesque statue de Mao, façon Sphinx de Guizeh, et le nouveau musée municipal s'apprête à honorer dignement son fils prodigue, les anciens bâtiments du musée étant jugés trop exigus. Je n'oublierai pas l'incursion (un privilège m'a-t-on dit !) faite aujourd'hui avec une employée et deux bénévoles chinoises du musée, toute s adorables. Elles m'ont fait visiter les salles dédiées à Mao en cours d'installation. Je peux attester que les dernières techniques de muséographie, ainsi que l'image et le son, seront mobilisées pour retracer l'épopée du géant. La Chine consacre depuis quelques années des moyens considérables pour créer des musées dans toutes ses villes et elle ne regarde pas à la dépense. J'ai promis à mes nouvelles amies que je reviendrai dans un ou deux ans à Changsha pour visiter le musée Mao !

b2ap3_thumbnail_image_20170324-093107_1.jpeg

 

 

0
Mots clés: Histoire Hunan Politique
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité samedi, 21 juillet 2018

Archive

Loading ...

Connexion