Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Lettre ouverte au président Xi Jinping contre la répression des avocats chinois

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 831
  • 0 commentaires
  • Imprimer
831
Lettre ouverte au président Xi Jinping contre la répression des avocats chinois

Vingt avocats, juges et juristes, dont Robert Badinter, ancien garde des Sceaux, et Manfred Nowak, ancien rapporteur de l'ONU sur la torture, viennent de signer une lettre ouverte adressée au président Xi Jinping pour exprimer leur préoccupation à propos de la répression des avocats en Chine. La lettre ouverte a notamment été diffusée par Le Monde.fr (20 janvier 2016) et l'ACAT, une ONG chrétienne contre la torture et la peine de mort. Extraits :

Nous, avocats, juges et juristes signataires de la présente lettre, écrivons pour partager notre profonde préoccupation quant au mouvement de répression sans précédent qui s'est récemment abattu sur des dizaines d'avocats défenseurs des droits de l'homme et a conduit à  la détention de plusieurs d'entre eux. Ce mouvement de répression a commencé le 9 juillet 2015 avec la détention de Wang Yu, de son mari Bao Longjun et de leur fils de seize ans à  Pékin. Depuis, des centaines d'€™avocats, d'employés de cabinets d'€™avocats et leurs familles ont été assujettis à  des mesures répressives allant de l'€™interrogatoire forcé à  la détention en passant par la disparition forcée.

Au 18 janvier 2016, douze avocats et leurs assistants touchés par ce mouvement de répression sont toujours en détention ou ont été "officiellement" été arrêtés au mois de janvier 2016 après six mois de détention arbitraire. La plupart d'entre eux sont accusés de "subversion du pouvoir d'Etat» ou "d'€™incitation à la subversion du pouvoir d'Etat". Ces personnes sont listées ci-après : Bao Longjun, avocat et mari de Wang Yu, arrêté pour "incitation à la subversion du pouvoir de l'Etat" ; Chen Taihe, professeur de droit et avocat ; Gao Yue, assistante de l'€™avocat Li Heping, arrêtée pour "complicité de destruction de preuves"; Li Chunfu, avocat; Li Shuyun, avocat du cabinet Fengrui arrêté pour "subversion du pouvoir de l'Etat" ; Liu Sixin, ancien avocat et employé administratif du cabinet Fengrui ; Wang Quanzhang, avocat du cabinet Fengrui arrêté pour "subversion du pouvoir de l'Etat" ; Wang Yu, avocate du cabinet Fengrui arrêtée pour "subversion du pouvoir de l'Etat" ; Xie Yang, avocat arrêté pour "incitation à  la subversion du pouvoir de l'Etat" ; Xie Yanyi, avocat arrêté pour "incitation à la subversion du pouvoir de l'Etat" ; Zhou Shifeng, avocat et directeur du cabinet Fengrui arrêté pour "subversion du pouvoir de l'Etat"; Zhao Wei (Koala), assistante de l'avocat Li Heping arrêtée pour "subversion du pouvoir de l'Etat».

Aucune de ces personnes n'a pour l'€™instant eu accès à  un avocat, à sa famille ou à  ses amis. Alors que certaines d'entre elles sont détenues parce qu'€™elles sont suspectées d'avoir prétendument commis des crimes ayant trait à  la sécurité de l'E‰tat et à  l'€™ordre public tels que "la subversion du pouvoir de l'Etat», d'autres, telles que Li Chunfu, ne sont soupçonnés d'€™aucun crime. Dans certains cas tel que celui de Me Zhou Shifeng, plusieurs éléments portent à croire qu'€™il a été victime de pressions pour "licencier" ses avocats de la défense. Enfin, le gouvernement chinois va jusqu'à nier que l'avocat Li Heping, frère aîné de Me Li Chunfu, a été placé en détention.

Tortures : Nous craignons qu'à défaut de protection judiciaire et de représentation par un avocat, l'€™ensemble de ces personnes risque d'être torturé ou victime d'autres traitements cruels et inhumains. Nous sommes particulièrement inquiets de la situation de ceux qui ont été détenus et/ou victimes de disparitions de forcées auparavant, tels que Li Heping, son frère Li Chunfu et Wang Quanzhang. Notre inquiétude est d'autant plus grande suite au constat effectué par le Comité contre la torture des Nations unies le 9 décembre 2015, selon lequel "[le Comité] reste profondément préoccupé par le fait que plusieurs rapports concordants montrent que la pratique de la torture et des mauvais traitements reste profondément ancrée dans la justice pénale [chinoise] qui repose de façon excessive sur les aveux pour obtenir des condamnations». [...]

Le président Xi Jiping a affirmé à  plusieurs reprises que "la Chine est un pays gouverné par la loi» et que "chaque cellule du Parti et chaque membre du Parti doit respecter la Constitution et les lois du pays et ne peut invoquer la direction du Parti comme un privilège qui les autoriserait à les violer". Néanmoins, les événements décrits ci-dessus semblent aller totalement à  l'€™encontre de ces engagements. De plus, au cours des deux dernières années, d'€™autres avocats connus pour leur défense des droits de l'€™homme ont été placés en détention, ou condamnés, notamment Pu Zhiqiang (condamné en 2015), Tang Jingling (en détention et en attente de procès depuis mai 2014) et Zhang Kai (en détention "en résidence surveillée dans un lieu désigné» depuis août 2015).

Nous rappelons que la Chine a signé et ratifié la Convention contre la torture et signé le Pacte international sur les droits civils et politiques. Par la détention et la disparition de ces avocats et employés de cabinets, la Chine viole ses obligations internationales ainsi que le droit et les principes constitutionnels chinois. [...]

C'est pourquoi, nous vous exhortons à :

- Assurer la libération des avocats et des autres personnes détenus, y compris de ceux qui l'ont été malgré l'€™absence d'€™une quelconque base légale,

- Garantir que tous ceux soupçonnés d'€™infractions pénales ont accès à  un avocat,

- Communiquer l'€™emplacement des victimes de disparition forcée,

- Garantir que les droits des personnes détenues, notamment leur droit à  recevoir des soins médicaux appropriés soient garantis,

- Garantir que les avocats en détention et leurs collègues soient à  l'€™avenir protégés contre toute mesure de contrôle telles que : la filature, les violences, la détention temporaire, les déplacements temporaires contraints, les interrogatoires officieux, la détention administrative ou judiciaire, la disparition forcée, la torture ou encore l'€™enfermement dans un hôpital psychiatrique. Nous continuerons à  nous intéresser de près au destin de ces avocats et de ces employés à  l'€™avenir.

Lettre ouverte signée notamment par :

Dominique Attias, vice-bâtonnière de Paris (France); Robert Badinter, ancien garde des Sceaux et président du Conseil constitutionnel (France) ; Asma Jahangir, juriste et présidente du barreau de la Cour suprême du Pakistan, membre fondateur de la Commission des droits de l'€™homme du Pakistan ; Manfred Nowak, avocat, ancien rapporteur spécial de l’ONU sur la torture (Autriche).

0
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mercredi, 23 mai 2018

Archive

Loading ...

Connexion