Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Le chinois, le développement et le Parti communiste dans les années 1930

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1077
  • 0 commentaires
  • Imprimer
1077
Le chinois, le développement et le Parti communiste dans les années 1930

« Dans les années 1930, Qu Qiubai, le numéro un du parti communiste chinois et bientôt martyre révolutionnaire, devait trouver du temps en pleine guerre civile pour rédiger et publier une série d’articles sur la langue chinoise […] :

“L’état de sous-développement dans lequel se trouve la langue chinoise tient d’une économie sous-développée : parce que tous les rapports sociaux sont relativement simples, voire primitifs, les Chinois ne disposent pas de notions précises sur les choses, les événements et le temps. Notre langue est par conséquent très pauvre […]. La raison pour laquelle la langue chinoise n’arrive pas à délaisser son système d’idéogrammes, semi-idéogrammes ou rébus, est encore le retardement de son développement économique […]. Il est donc absolument nécessaire d’adopter un système phonétique, de lancer la révolution la plus radicale des lettres, à savoir l’abolition complète des caractères chinois. C’est seulement de cette manière que la langue pourra s’affranchir du carcan des caractères et avancer vers le futur en devenant plus riche, ce qui nous permettra de répondre aux besoins d’une vie sociale moderne dans les activités littéraires et scientifiques “».

Extrait de : La pensée en Chine aujourd’hui  sous la direction d’Anne Cheng – « Identité de la langue, identité de la Chine, contribution de Chu Xiaoquan »,  p.288, Paris, Editions Gallimard, coll. Folio essais, 2007.

0
Mots clés: Histoire Langue
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 16 octobre 2018

Archive

Loading ...

Connexion