Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Le "Bai zi tu" ou les cent enfants du bonheur...

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 663
  • 0 commentaires
  • Imprimer
663

b2ap3_thumbnail_IMG_2078.jpg

Le rouleau se déroule de droite à gauche. Son titre : Bai Zi Tu (la peinture des cent enfants)

Le "Bai zi tu"(白子图)ou Peinture des cent enfants, dont il existe de nombreuses versions ou représentations au fil des dynasties chinoises, accompagnait souvent les vœux de bonheur ou de fécondité présentés aux jeunes mariés. La Chine, bien que surpeuplée depuis des siècles, n'avait bien sûr pas encore mis en oeuvre sa politique de l'enfant unique. A l'époque, avoir beaucoup d'enfants était un gage de bonheur et de prospérité. Le vieux rouleau que je présente ci-dessous en huit photos, a été acheté ce printemps dans un village du Guangxi, une province du sud de la Chine. Il mérite quelques explications...

b2ap3_thumbnail_IMG_2079.jpg

Imprimé en polychromie sur tissu collé sur papier, le rouleau, qui est une reproduction d'une œuvre originale, mesure 3,83m x 0,27m. Sa date de fabrication n'est pas connue mais il a probablement plusieurs dizaines d'années. Le dessin est inspiré d'une œuvre de Yang Shou Ping (杨 寿平), un peintre très apprécié pour ses portraits et paysages. Il représente des groupes d'enfants (cent enfants au total) débordant de vitalité et jouant à leurs jeux ou activités préférés : cerf-volants, colin-maillard, pétard du Nouvel An, chasse aux papillons dans les pivoines, combats de grillons, goûter aux pastèques et aux grenades, jeux de balles, promenade en barque au milieu des lotus...

Contrairement à de nombreuses scènes du Bai zi tu sur porcelaines, il ne présente aucun groupe d'enfants copiant des activités de lettrés. Tous les jeux sont de plein air, à la campagne. Un détail qui a son importance : les cent enfants représentés sont des garçons. Il faudra attendre l'arrivée des communistes au pouvoir et la diffusion d'affiches de propagande pour voir des filles en nombre équivalent aux garçons.

En Chine, il était traditionnel autrefois d'offrir différents objets, tels que des porcelaines ou des broderies, représentant des enfants en train de jouer inspirés du Bai zi tu pour accompagner les vœux de fécondité adressés aux jeunes couples. Cette tradition perdure encore comme le montre cette photo d'oreillers brodés pour jeunes mariés.

b2ap3_thumbnail_chinese-silk-cushion-covers-bai-zi-tu-kids-pattern-pair-2-1.jpg

Cette coutume trouve son origine dans la très longue histoire de la Chine. Au temps des Zhou (-1046 -221 avant J.-C.), l'empereur Zhou Wen Wang (周文王)eut 99 enfants de ses épouses et concubines et en adopta un centième. Une imposante descendance symbolisa dès lors le bonheur, la prospérité et la longévité sur 10 000 générations !

Une version en soie très ancienne du Bai zi tu, de 2,10m x 1,70 m, date de la dynastie Ming (1368-1644) mais elle est très endommagée. Une autre également très connue est celle peinte par le Jésuite Giuseppe Castiglione (1688-1766) au service de l'empereur Kangxi (1661-1722) de la dynastie Qing.

 

b2ap3_thumbnail_IMG_2080_20190525-135529_1.jpg

b2ap3_thumbnail_IMG_2081.jpg

b2ap3_thumbnail_IMG_2082.jpgn

b2ap3_thumbnail_IMG_2083.jpg

 

b2ap3_thumbnail_IMG_2084.jpg

b2ap3_thumbnail_IMG_2085.jpg

0
Mots clés: Arts Histoire Société
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité jeudi, 05 décembre 2019

Archive

Loading ...

Connexion