Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

La dynastie Han aussi fondatrice que l’Empire romain

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1420
  • 0 commentaires
  • Imprimer
1420
La dynastie Han aussi fondatrice que l’Empire romain

b2ap3_thumbnail_IMG_6887.jpg

 

b2ap3_thumbnail_IMG_6908.jpgb2ap3_thumbnail_IMG_6912.jpg

Comme le soulignent les concepteurs de la très belle exposition qui s’achève au Musée Guimet en ce mois de février 2015, « la dynastie Han (206 av. J.-C. – 220 ap. J.-C.) constitue par sa durée et sa prospérité une période fondatrice de l’histoire de la Chine dont le rôle majeur peut être comparé à celui de l’empire romain en Occident. Connu grâce aux écrits des premiers historiens chinois, ce moment essentiel pour la formation de la culture chinoise est aujourd’hui reconsidéré à la lumière des découvertes archéologiques du 20e et du 21e siècles ».

D'après l'exposition « Splendeur des Han, , essor de l'empire céleste », 22 octobre 2014-1er mars 2015, musée Guimet, Paris

« En 221 av. J.-C., Qin Shi Huangdi, le premier empereur, reconquiert l’ensemble des royaumes qui constituent la Chine et fonde la dynastie Qin (221-206 av. J.-C.). En unifiant la monnaie, l’écriture et les poids et mesures, il établit les bases du système impérial. La dynastie Qin ne survit guère au premier empereur : les guerres qui entrainent sa chute se concluent par la victoire de Liu Bang (202-195 avant J.-C.), fondateur de la dynastie Han.

L’époque des Han, qui dure quatre siècles (206 av. J.-C. – 220 ap. J.-C.) est divisée en deux périodes. Les Han de l’Ouest, dont la capitale est située à Chang’an (actuelle Xi’an), règnent de 206 av. J.-C. à 8 ap. J.-C., date à laquelle Wang ang (v. 45 av. J.-C. - 23 ap. J.-C.) fonde la dynastie Xin (9-23 ap. J.-C.). Les Han reprennent le pouvoir en 25 de notre ère, c’est le début des Han de l’Est (25-220) qui instaurent leur capitale à Luoyang.

Le linceul de Jade du roi de Chu

Présent dans les tombes dès le 7e millénaire av. J.-C. , le jade, à la fonction protectrice, constitue par excellence la parure des aristocrates à partir de la période Zhou (11e-3e siècles avant J.-C.). D’après le rituel d’inhumation en vigueur sous les Han, le linceul de jade cousu de fils d’or est réservé aux empereurs, les fils d’argent et de cuivre étant destinés aux princes et aux autres dignitaires. Le linceul de jade blanc cousu d’or du roi de Chu (photo) est l’un des plus précieux exemples découverts à ce jour. Bien que destiné à un autre que l’empereur, il fait tout de même usage de fils d’or.

L’agriculture

Profitant de la stabilité politique à l’intérieur de ses frontières, la Chine atteint sous les Han un niveau de prospérité sans précédent. Le développement économique repose en premier lieu sur les activités agricoles. Sous le règne de Wudi (141-87 av. J.-C.) et afin de renforcer le contrôle de l’Etat sur l’économie, le droit de battre monnaie est réservé à l’empereur. Il étend ensuite le monopole de l’Etat aux industries du sel et du fer. Les questions de la répartition des terres, de la régulation des prix et des monopoles d’Etat, sont au cœur des débats économiques de l’époque des Han, qui voit apparaître les premiers ouvrages d’agronomie.

Sous le règne de Wudi (141-87 av. J.-C.- ) les Han créent de nouvelles commanderies au Gangsu, postes avancés qui leur assurent l’accès aux routes commerciales transcontinentales. Après les victoires remportées contre les royaumes de Dian au Yunnan et de Nanyue dans la région de Canton à la fin du 2e siècle, l’empire des Han étendra son administration de la péninsule coréenne à la Mongolie, et de la Birmanie au Vietnam.

L’invention du papier

On doit aux Han une invention majeure : le papier. La dynastie Han est une période de synthèse et d’interprétation des textes fondateurs de la pensée chinoise, entre les 5e et 3e siècles avant Jésus-Christ. : œuvres de Confucius (551-479 av. J.-C.), corpus taoïstes et tradition légiste.

Les œuvres majeures de l’antiquité sont réunies au sein d’un corpus écrit, les « Classiques », dont une grande partie est attribué à Confucius, père de la tradition lettrée. Un premier dictionnaire d’idéogrammes est rédigé par Xu Shen (58-147 ap. J.-C.). »

 

Chronologie comparative des Han et des Romains

source : Musée Guimet, exposition « Splendeur des Han, essor de l’empire céleste »

 En noir : la dynastie Han - En bleu : l’Empire romain

264-202 av. J.-C. : 1e et 2e guerres puniques ; la république romaine domine la Méditerranée.

221-210 av. J. -C. : Fondation de l’Etat des Qin. Mort du premier empereur Qin Shihuangdi.

202 av. J.-C. : Liu Bang se proclame empereur : début de la dynastie Han de l’Ouest.

200 av. J.-C. : La capitale est installée à Chang’an (actuelle Xi’an).

197-168 av. J.-C. : Victoires décisives de Rome sur les royaumes héritiers d’Alexandre

194 av. J.-C. : Mort à Alexandrie d’Eratosthène, auteur de la première mesure de la circonférence de la terre.

158 av. J.-C. : Première mention des colonies militaires sur les frontières du Nord.

154 av. J.-C. : Rébellion  des Sept Royaumes.

v. 150 av. J.-C. : Invention du papier.

146 av. J.-C. : Destruction de Carthage. Le Grec Polybe écrit la première histoire générale de la Méditerranée.

141-87 av. J.-C. : Wudi empereur.

139 av. J.-C. : Premier voyage de Zhang Qian, précurseur de la route de la soie. Présentation du Huananzi ? , ouvrage de philosophie taoïste à l’empereur.

129 av. J.-C. : Annexion par Rome de l’Asie mineure.

136-109 av. J.-C. : Expansion territoriale au sud et au nord-est.

119 av. J.-C. : Création du monopole d’Etat du sel et du fer.

109 av. J.-C. : Annexion du royaume de Dian (Vietnam et partie du Yunnan).

106 av. J.-C. : Naissance de Cicéron.

102 av. J.-C. : Prolongation des Grandes Murailles vers l’ouest.

vers 90 av. J.–C. : Le Shiji (Mémoires historiques) de Sima Qian, première histoire générale de la Chine.

64 av. J.-C. : Annexion de la Syrie par Rome.

60 av. J. C. : Etablissement du Protectorat des contrées occidentales au Xinjiang.

58-51 av. J.-C. : Conquête de la Gaule par  Jules César.

44 av. J.-C. : Assassinat de César.

30 av. J. C. : Annexion de l’Egypte par Rome.

27 av. J.-C. : Octave devient Auguste, 1er empereur, fin de la république romaine.

25 av. J.-C. : La population est évaluée à 56 millions d’habitants sur un territoire de 2 750 000 km2.

19 av. J. C. : Mort du poète Virgile, auteur de l’Enéide.

2 après J.-C. : Premier recensement connu : 12336 470 familles et 51 671 400 individus.

7-23 : Réforme monétaire de Wang Mang qui fonde l’éphémère dynastie des Xin (9-23).

14 : Mort d’Auguste.

25 : Début de la dynastie Han de l’Est : la capitale est établie à Luoyang.

25-57 : Guangwudi empereur.

54-68 : Néron empereur.

57 : Ambassade japonaise.

64-65 : Incendie de Rome ; premières persécutions contre les Chrétiens ; suicide du philosophe Sénèque.

65 : Première mention d’une communauté bouddhique à Pengcheng (Jiangsu).

77-91 : Khotan siège des Han en Asie centrale.

79 : Destruction de Pompéi. Mort de Pline l’Ancien, auteur de l’Histoire naturelle.

Vers 82 : Rédaction de l’Histoire des Han de Ban Gu et de sa sœur Ban Zhao.

87-105 : Ambassades indiennes à Luoyang.

97 : Gang Ying, envoyé chinois vers Rome, est retenu aux frontières de l’Empire parthe.

98-117 : Trajan empereur ; l’Empire romain s’étend de la Mésopotamie à l’Angleterre.

100 : Rédaction du Shuowen jiezi, premier dictionnaire d’idéogrammes. Première adaptation en chinois d’un texte bouddhique indien.

101 : Ambassade des Parthes.

117 : La population s’établirait à 88 millions d’individus sur un territoire de 5 millions de km2.

117-138 : Règne d’Hadrien, empereur philosophe.

120 : Ambassade birmane à la Cour de Luoyang.

Vers 125-150 : Les Han établissent leur domination en Asie centrale.

132 : Invention du sismographe et de la sphère armillaire par Zhang Heng.

157 : Recensement : 56 486 856 individus.

161-180 : Règne de Marc Aurèle, empereur et philosophe.

166 : Arrivée d’une délégation de marchands de l’Orient romain. Première mention de cérémonies bouddhiques à Luoyang.

Vers 170 : Mort de Ptolémée, concepteur du système d’exploitation du mouvement des astres employé en Occident jusqu’au 16e siècle.

175 : Le texte des « Classiques » est gravé par Cai Yong et érigé dans la capitale.

184 : Grande insurrection des Turbans jaunes.

189 : Sac de Luoyang.

190 : À partir de 190, les communications sont coupées avec l’Asie centrale.

193 : Début de la dynastie des Sévères.

208 : Bataille de la Falaise rouge.

220 : Mort de Cao Cao. Fin de la dynastie des Han. Début de la période des Trois Royaumes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0
Mots clés: Arts Histoire
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité samedi, 21 juillet 2018

Archive

Loading ...

Connexion