Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Canton, Sun Yat-sen et la Révolution de 1911

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 980
  • 0 commentaires
  • Imprimer
980

 

b2ap3_thumbnail_IMG_5629.jpg

Canton abrite un musée fort intéressant consacré à la Révolution de 1911 qui mit fin au pouvoir impérial de la dynastie mandchoue des Qing. Bâti à l'occasion du centième anniversaire de cet événement majeur dans l'histoire de la Chine, il met en lumière toutes les forces politiques et sociales, tous les acteurs qui y prirent part et en particulier le révolutionnaire cantonais Sun Yat-sen (1866-1925).

Celui-ci engage plusieurs actions contre le pouvoir impérial usé et corrompu. Sa réputation de patriote et de partisan d'une république moderne et démocratique lui vaut alors un grand prestige parmi les élites du pays. En 1908, l'impératrice douairière Cixi meurt et l'empereur Pu-Yi, âgé de deux ans, accède au trône. Très affaiblie, la dynastie Qing, au pouvoir depuis 1644, va très vite s'effondrer lorsque diverses provinces font sécession.  Partout des assemblées provinciales se déclarent en faveur d'une république avec Sun Yat-sen comme candidat à la présidence. Il est élu premier président provisoire de la République. Celle-ci est marquée par une ouverture à des idées nouvelles, par une grande liberté d'expression et une grande production culturelle. Sun Yat-sen décide toutefois de céder le pouvoir au chef militaire Yuan Shikai. Aux premières élections générales, organisées en 1912, le nouveau parti nationaliste de Sun Yat-sen, le Guomindang, émerge comme la force politique dominante mais très vite Yuan Shikai déclare ce parti illégal et cherche à devenir le nouvel empereur. Sun Yat-sen s'exile au Japon. Yuan Shikai meurt en 1916 et les seigneurs de la guerre entraînent la Chine dans le chaos et la division tandis que les puissances occidentales cherchent à conserver leurs droits. Sun Yat-sen trouve des alliés dans la nouvelle Russie des soviets. Les Soviétiques demandent au tout nouveau parti communiste chinois (PCC) de s'associer au Guomindang (KMT) considéré par les Russes comme "bourgeois" mais bien implanté. A partir de 1923, le KMT et le PCC, basés à Canton, s'entraînent pour préparer la réunification de la Chine... Mais les deux partis ne tarderont pas, après la mort en 1925, de Sun Yat-sen de s'opposer militairement. Entre-temps, Tchang Kai-chek a pris les commandes du Guomindang... La Révolution de 1911, si elle est respectée et honorée aujourd'hui en Chine, est toutefois perçue comme une période trouble, d'une grande instabilité.

0
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité dimanche, 25 février 2018

Archive

Loading ...

Connexion