Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Transition énergétique : une opportunité pour la Chine

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1245
  • 0 commentaires
  • Imprimer
1245
Transition énergétique : une opportunité pour la Chine

Ci-dessus : Parc éolien dans la région des Terres rouges du Yunnan (sud-ouest de la Chine)

L'accord de Paris sur le climat adopté le 12 décembre 2015 est "une opportunité pour le développement international de la Chine" selon Christophe Granier et Alexandre Xing, conseillers du commerce extérieur de la France, qui s'exprimaient dans le Monde Economie en date du 13 avril 2016...

Extraits :

L'accord de la COP21 adopté à Paris le 12 décembre 2015 est une opportunité pour le développement économique de la Chine. Ses entreprises dans les secteurs de la production et de la distribution d'électricité possèdent en effet les compétences techniques, la capacité de financement et une approche des partenariats bien perçue dans beaucoup de pays.

La centrale thermique la plus puissante du monde (1000 MW) a été construite à Shanghai. C'est aussi celle qui offre le meilleur rendement et l'impact le plus réduit sur l'environnement grâce à la technologie dite "ultra-supercritique". Ses performances sont meilleures que celles des turbines à gaz, ce qui en fait une référence à l'export et devrait susciter l'intérêt de pays ayant d'abondantes ressources en charbon et une forte pression environnementale.

Centrales hydrauliques et turbines éoliennes

En juillet 2015, State Power Investment (SPI) a signé un contrat d'étude de préfaisabilité pour la construction d'une centrale ultra-supercritique de 2 x 660 MW au Bangladesh. Les grands fabricants chinois de chaudières et de turbines (Shanghai Electric, Dongfang), qui maîtrisent le savoir-faire des équipements ultra-supercritiques, devraient trouver leur place sur le marché international.

b2ap3_thumbnail_IMG_7532.JPG

La centrale hydraulique du barrage des Trois Gorges sur le Yangtzi

La Chine occupe aussi la première place dans le domaine des centrales hydrauliques (300 GW, 25% des capacités installées dans le monde). Le groupe dominant est China Three Gorge Corporation (CTGC), qui a construit des centrales hydrauliques en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud, certaines réalisées en collaboration avec Alstom. [...]

La Chine est le premier pays au monde pour la capacité installée de turbines éoliennes. Quatre chinois figurent parmi les dix premiers fournisseurs de ces turbines en 2015. Leader mondial, Goldwind développe des projets aux Etats-Unis, au Chili, en Equateur, au Pakistan et en Ethiopie. Une filiale de Guodian a ouvert des bureaux d'études à l'étranger, a construit un parc éolien de 99 MG au Canada et termine deux parcs d'une capacité installée de 244 MG en Afrique du Sud.

En 2015, la Chine a dépassé l'Allemagne pour devenir leader mondial dans le domaine des fermes photovoltaïques, avec une capacité totale installée de 43 MW. Las des mesures antidumping et antisubventions prises par l'Union européenne et les Etats-Unis, les fabricants chinois de panneaux solaires se concentrent sur l'Inde, l'Afrique et les pays des "Routes de la soie". Les noms à retenir dans ce secteur sont Golden Concord (numéro 1 mondial) Hareon Solar, Jiangsu Shunfeng et Trina Solar.

Avec ses 28 réacteurs  nucléaires installés d'une capacité totale de 27 GW, 24 en construction pour 27 GW, 40 en projet pour 47 GW et la technologie nationale de centrale de troisième génération Hualong One, les entreprises chinoises du secteur nucléaire sont de grands acteurs sur le marché international. Les trois majors sont China National Nuclear Corporation (CNNC), General Nuclear Power Corporation (CGN) et SPI.

Face aux technologies plus éprouvées, Hualong One a besoin de temps et de références pour prouver son efficacité mais la compétitivité des sociétés chinoises en matière de construction de centrales et leur capacité de financement sont attirantes. Leur stratégie consiste à s'associer avec un fournisseur de technologie reconnu, prendre une part dans le consortium d'investisseurs, participer à la construction, fournir le financement du projet et vendre dans le même temps Hualong One pour un autre projet de centrale nucléaire. En octobre 2015, CGN a signé un accord avec EDF pour financer, construire et exploiter deux centrales de technologie française à Hinkley Point, en Angleterre. L'accord inclut aussi la collaboration des deux groupes pour la construction d'une centrale Hualong One à Bradwell. [...]

Technologie dite à "ultra-haut voltage"

Dans le secteur de la distribution électrique, State Grid, géant chinois des réseaux, a mis au point la technologie dite à "ultra-haut-voltage" (UHV), sûre, efficace et verte, qui cumule les avantages d'une capacité plus grande, d'une distance plus longue, d'une perte de transmission réduite, d'une emprise au sol moindre, donc d'une excellente économie d'échelle. Liu Zhenya, président de State Grid, est convaincu que la meilleure façon pour l'humanité de relever les défis de la raréfaction des ressources naturelles, de la pollution et du changement climatique est d'utiliser les énergies propres renouvelables, et de remplacer au maximum la combustion des énergies fossiles par la consommation d'électricité. Selon lui, 0,05 % du potentiel existant d'énergie hydraulique, éolienne et solaire suffirait à satisfaire les besoins de l'être humain sur notre planète. Le reste est affaire d'interconnexion des réseaux d'électricité entre les nations et entre les différents continents. L'application réussie de la technologie UHV sur le réseau électrique domestique chinois prouve que l'idée est techniquement faisable et économiquement intéressante. Il reste aux gouvernements des pays à accepter l'idée d'une interconnexion au niveau mondial. En mai 2015, Sate Grid a inauguré son premier projet étranger de transmission UHV pour transférer l'électricité de la centrale hydraulique de Belo Monte, au nord du Brésil, vers le sud-est du pays sur une distance de 2 084 km. La construction sera achevée fin 2017.

 

 

 

s

0
Mots clés: Economie Environnement
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mercredi, 20 juin 2018

Archive

Loading ...

Connexion