Extraits de Chine

C'est le moyen pour moi d'échanger sur la Chine, de faire partager mes voyages en Chine, des lectures sur la Chine, des analyses, des impressions, d'aller au-delà des peurs qu'inspire ce grand pays si entreprenant en essayant de comprendre ses propres craintes, ses propres défis mais aussi de pointer les questions qu'il soulève. Nous aurons peut-être ainsi l’occasion de faire un bout de chemin ensemble.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Les Chinois remontent à vélo

par dans Extraits de Chine
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 989
  • 0 commentaires
  • Imprimer
989

b2ap3_thumbnail_image_20170314-131055_1.jpeg

Vélos Opo en libre service vus à Kunming (Yunnan) et à Changsha (Hunan).

b2ap3_thumbnail_image_20170314-131306_1.jpegb2ap3_thumbnail_image_20170314-132017_1.jpeg

"Depuis mi-2016, les vélos partagés envahissent les rues des villes chinoises. Une vingtaine de start-up tentent de s’imposer sur ce marché des bicyclettes connectées", peut-on lire dans Le Monde économie du 21 janvier 2017.

Et si les Vélib’(à Paris) ou les Velo’v (à Lyon) se passaient de bornes ? Plus besoin de faire trois fois le tour du quartier pour trouver une place et garer son vélo. Il suffirait de le déposer n’importe où dans la rue. Utopique ? En tout cas, en Chine, c’est possible. Des vélos jaunes, bleus, orange fleurissent à tous les coins de rue. Il suffit avec son mobile de scanner l’un des trois codes QR du vélo (sur le guidon, derrière la selle et sur le garde-boue) pour débloquer l’antivol, qui s’est enclenché lorsque l’utilisateur précédent a « abandonné » le deux-roues, et hop ! en selle !

Lors de la première utilisation, le code permet de télécharger une application dans laquelle le particulier renseigne son numéro de téléphone, sa carte d’identité, l’un de ses comptes de paiement mobile (WeChat, ou Alipay) et verse une caution de 300 yuans (41 euros). Chaque engin disposant d’un GPS, l’application permet de localiser les vélos disponibles et d’effectuer une réservation quinze minutes à l’avance.

En moins d’un an, ces vélos connectés en libre-service ont déjà envahi une quinzaine de villes chinoises. Ofo, un des acteurs du secteur, revendique 10 millions d’inscrits et 2 millions de voyages quotidiens. Cet essor se déroule sous le regard bienveillant des autorités. Nombre de cités, congestionnées et confrontées à des taux de pollution élevés, avaient, en effet, déjà essayé de promouvoir des systèmes de vélos en libre-service, mais sans grand succès.

En mai 2016, les habitants de Shanghaï ont été les premiers à tester les vélos, en métal brossé et roues orange, de Mobike. Depuis, c’est la frénésie : pas moins de dix-huit start-up se sont lancées à travers la Chine, selon les médias locaux, avec diverses variantes. Certaines ne sont présentes que localement. D’autres essaient de se démarquer par leur prix, comme Xiaoming (vélos bleu ciel), le numéro trois du marché, qui facture 0,10 yuan la demi-heure, contre 1 yuan de l’heure pour Mobike. D’autres, tel Xiangqi Chuxing (« appréciez votre trajet »), à Shanghaï, proposent des vélos à assistance électrique.

0
Venue en Chine en 2012 rendre une trop courte visite à mon fils, j’ai mesuré à quel point ma vision de ce pays était biaisée par des partis pris, des représentations d’un autre âge...
Depuis, je m’informe sur ce vaste et grand pays avec lequel nous avons à composer pour construire le monde de demain dans le respect de nos différences et de nos intérêts.


Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 16 octobre 2018

Archive

Loading ...

Connexion